19 Mars/PIA/Salaires OETAMS/Vistalon

Tout d'abord nous vous rappelons que la CGT appelle à une journée de grève et de manifestation partout en France demain 19 Mars.
Pour le secteur de Port Jérôme les consignes sont :

Toutes et Tous à 10h à la CCI du Havre

Covoiturage possible, départ à 9h de l'union locale CGT de Lillebonne (rue fauquet lemaitre)

PIA : le 13 mars dernier s'est tenue la 1ère réunion au sujet de l'accord de Participation Intéressement Abondement (PIA) de cette année. A cette occasion la CGT a rappelé son attachement à des salaires de haut niveaux tout en jouant son rôle dans la négociation de cet accord. La direction et le syndicat des cadres se sont dit opposés à une répartition plus égalitaire et la direction a reconnu que le système actuel ne reverse pas ce qu'il devrait. 
     La direction s'oppose aussi à un meilleur abondement mais accepte de revoir le calcul et les critères d'attribution de l’intéressement (à suivre, prochaine négo le 2 avril).

Salaires OETAMS : La direction nous a présenté le système quelle veut mettre en place de façon autoritaire, 5 niveaux de notation et pas de plafonnement des salaires mais un salaire de référence en fonction des performances réévalué chaque année à ne pas dépasser.
    Pour la CGT il s'agit d'une usine à gaz et d'un fourre tout : cadrification des chefs opérateurs, fin des accords de compétences, accords de filière... et la cerise sur le gâteau, un passage en force sans accord négocié !!!

Vistalon :  Suite au CSE extraordinaire, la CGT est allée à la rencontre des travailleurs du Vistalon. Nous constatons que la méthode de la direction est exactement la même que pour fermer le Butyl et qu'il y'a des zones d'ombre dans la gestion économique de cette unité (stratégie de spécialisation, entretien, marketing...). La CGT prépare la riposte, ne laissons pas détruire l'outil industriel et nos emplois !!!

Dates des négociations à venir

L'année 2019 sera riche en négociations, voici les dates prévues par thèmes pour le premier semestre :

Participation/Intéressement/Abondement :
_ 13 Mars, 2 et 30 Avril, 6 Juin
Cet accord sera valable pour les résultats à partir de 2019.
Les travailleurs attendent beaucoup de cet accord qui participe à la répartition des richesses crées par toutes et tous.
Loin des clichés véhiculés par certains, la CGT s'inscrit en négociatrice de cet accord pour une répartition égalitaire de ces richesses. Néanmoins, nous réaffirmons que des augmentations significatives de salaires restent à nos yeux la seule façon de garantir un réel pouvoir d’achat sur le long terme ainsi que l’obtention d’une retraite de haut niveau

Qualité de vie au travail :
26 Mars, 11 Juin
Pour le moment la direction semble ne vouloir utiliser cette négociation que pour rendre le télétravail obligatoire (avantage compétitif pour l'employeur qui n'a plus besoin de metre à disposition des locaux et se dispense ainsi de contrôler le temps de travail) et imposer le forfait jour aux cadres, afin de s’exonérer de payer les heures supplémentaire et imposer des objectifs de plus en plus intenables. La CGT veut au contraire apporter une amélioration physique et psychique des conditions de travail pour toutes et tous.

Retraite : 
20 Juin
La direction prépare la réforme des retraites que le gouvernement devrait annoncer sous peu . Cette réforme est  susceptible de mettre en danger à la fois nos anticipations « postés » et « jour », notre âge de départ mais surtout le montant de nos pensions. La direction s'était engagée par accord a ne pas y retoucher avant 2019, elle n'a pas perdu de temps !
L'essentiel de cette négociation aura lieu au cours du deuxième semestre.
La CGT annonce d’ores et déjà qu’elle ne négociera pas de nouvelles régressions de nos plans de retraite.
Si la direction envisage le contraire, alors la mobilisation des salariés sera plus que nécessaire.

Gestion des emplois et des parcours professionnels :
29 Mai
Il s'agit de l'accord de reclassements internes

Expression des salariés :
26 Juin
L'accord actuel n'est pas ou peu appliqué par la direction, en conséquence elle veut revenir dessus.


Gestion des carrières OETAMS :
14 Juin (échange de vue)
Il s'agit pour la direction de trouver un moyen d'éviter les démissions des OETAMS sans que cela ne coute de l’argent... (voir tract). Pour la CGT il y'a un grand danger dans ces discussions et les travailleurs devront être extrêmement vigilants a ce sujet afin de ne pas se retrouver avec des salaires plafonnés !

Méthode de négociation de groupe :
23 avril
On ne sait pas encore trop ce que la direction veut y mettre mis c'est la aussi un échange de vues. On peut craindre une nouvelle réduction des moyens de vos représentants pour porter vos revendications. La seule piste intéressante a suivre serait un moyens de supprimer les négociations de couloirs !

Meilleurs voeux pour 2019

La CGT vous souhaite à toutes et tous une trés bonne année 2019

 

Cette année sera encore une fois propice aux tentatives du patronat de réduire nos acquis notamment en termes de retraite même si l'année 2018 s'est terminée par une note positive avec un accord salaire de bon niveau. La progression de la CGT aux dernières élections n'est pas sans rapport avec le niveau de cet accord.

En 2019 la bonne résolution, c'est la syndicalisation !

 

Ordonnances Macron dans la Branche Pétrole

Ce jeudi 20/12/18 la CGT est présente à la réunion de clôture de la négociation sur l'application des ordonnances MACRON dans la branche pétrole CCNIP.

Le nouvel accord qui se substituera à la convention collective nationale des industries pétrolières acte si il est signé :

  • l'impossibilité pour les entreprises de déroger au 4 ans d'anticipation pour les postés 3x8.
  • la grille salariale de branche (même si elle est éloignée des grilles d'entreprise, elle sert au calcul de plusieurs éléments de salaires). 
  • les dispositions de branche en termes de santé, sécurité,handicap et compensation des travaux insalubres.
  • la mise en place d'un plancher de ressource pour les travailleurs en congés de fin de carrière.
  • les primes de Quart, de panier et d'ancienneté sont désormais dérogeables par accord majoritaire dans les entreprises. Un patron pourra donc proposer leur suppression en échange de maintient d'emploi, d'un investissement ou de mise en place d'un groupe fermé par exemple.
  • le déplafonnement des quotas d'heures supplémentaires, autrefois plafonnées à 130h par ans, il sera désormais possible de faire des heures supplémentaires sans limites et sans demander l'avis de l'inspection du travail !!!
  • la dérégulation de la durée de la journée de travail, facilitant la mise en place du forfait jour pour les cadres et des quarts de 12h pour les postés. 

Il apparait que cet accord pourrait ne pas être valable de par le fait de son mode de négociation, si l'accord n'est pas signé nous serons dans le flou et se sera à un juge de trancher. Dans ces conditions la CGT n'est pas signataire de cet accord, si l'UFIP revient sur sa décision concernant les primes la CGT réviserait sa position mais uniquement dans ce cas.

_ La CFDT ne se prononce pas aujourd’hui sur sa signature.
_ La CFE/CGC ne se prononce pas aujourd'hui sur sa signature.
_ FO non signataire tant que les points des quarts de 12h et des primes seront dans cet accord.
_ UNSA ne souhaite pas se positionner (?)