Rechercher dans ce blog

Négociation Participation/Intéressement du 23 juin

Ce mardi 23 juin vos représentants étaient en négociation face à la direction sur l'accord Participation/Intéressement pour la période 2020/2022, il s'agissait de l'avant dernière réunion.

D'entrée de jeu la direction nous a fait savoir qu'à l'issue de la réunion finale du 3 juillet elle laisserait jusqu'au 14 juillet aux OS pour recueillir les avis des travailleurs sur l'accord proposé, ce qui va à l'encontre des engagements de la direction suite à la grève de l'année dernière sur le même sujet.

Les indicateurs qui permettent de générer de l'intéressement sont basés sur la performance financière d'une part et sur la bonne marche des unités et leur fiabilité d'autre part.

  • REC (part des résultats financiers allant aux travailleurs ) :


M€
17 JUIN
23 JUIN
CGT 17 JUIN
0-50
6%
6%
8%
50-100
3,5%
3,5%
6%
100-200
100-500 à 0,5%
1%
4%
200-500

0,5%
2%



1%
Max théorique
6,75 M€
7,25M€



  •  Pour la CGT il faut que l'enveloppe distribuable atteigne un minimum théorique de 20 millions d'euros pour que l'intéressement soit conséquent. c'est pour cela que nous avons demandé une répartition a 5 millions pour le REC, 7,5 millions sur les indices mensuels et 7,5 millions sur l'indice annuel :


IP mensuel
17 Juin
Pot M€
23 Juin
Pot M€
CHIMIE (prod)
95%
2,640
95%
2,640
NDG (UCL)
3,25%
1,740
3,5%
1,920
FOS(UCL)
1,5%
0,780
1,9%
0,780
LOGF (Prod)
96%
0,240
96%
0,240
Chimie annuel
95%
0,600
95%
0,600
NDG
3%
0,600
3,25
0,600
FOS
1,25%
0,200
1,7%
0,200
LOGF
96%
0,090
96%
0,090
















  • Depuis le début de l'année avec ces seuils, nous ne validerons pas la moitié des objectifs, et la somme obtenue serait ainsi moins de la moitié du maximum théorique.

  • La direction a proposé la mise en place d'un "super bonus" au cas ou le REC serait faible, mais en simulant sur les années passées ce bonus ne délivrerait que des sommes très faibles, la CGT a une nouvelle fois réclamé des enveloppes plus conséquente avec des seuils atteignable !

  • Enfin en ce qui concerne la répartition, c'est là que la direction a fait de réels efforts :



Présence
Salaire
17 juin
40%
60%
23 juin
55%
45%


La CGT réclame toujours une répartition égalitaire tout en acceptant l'idée d'un pallier pour cet accord mais avec une répartition à 75% sur le temps de présence et 25% en fonction du salaire. Une organisation syndicale (pas la CGT) s'est d'ores et déjà déclarée non signataire.

Prochaine négociation le 3 juillet