La CGT signe l’accord sur la mutuelle


Lors de la négociation sur la mutuelle, la CGT a réussi à arracher le maintien de la participation employeur à la mutuelle des retraités quel que soit l’organisme qui emportera l’appel d’offre.
 Cet appel d’offre interviendra après l’établissement d’un cahier des charges dans lequel vos élus CGT seront impliqués pour défendre vos intérêts face à la soif de capitaux des grands groupes d’assureurs.
La part de la cotisation prise en charge par l’employeur passera donc de 50 à 55% (la CGT a revendiqué 60%). Le prochain décret sur le plafonnement des remboursements (optique et dentaire) sera l’occasion d’une revue de la grille des prestations à la hausse dans les autres domaines.
L’exonération de cotisation qui a eu lieu l’année dernière pour une mensualité n’a pas du tout déséquilibré les comptes de la MIP dont le budget global reste légèrement positif.

Augmentation du temps de travail

Le 7 avril dernier lors d'une ultime "négociation" sur le temps de travail qui ne le sera pas car des discutions entre certaines OS et la direction sont en cours, notre PDG est venu afin de nous jouer une pièce de théâtre sur l'accumulation de taxes diverses dont serait victime EXXONMOBIL en France et sur la nécessité d'augmenter le temps de travail pour rétablir la compétitivité et la confiance de l'actionnaire.
Voyant que ce discours ne prenait pas avec nous, il a donc dégainé une nouvelle fois des menaces quand à l'avenir d'EXXONMOBIL en France.
A l'issue de seulement 2 heures de discutions, le PDG a mis un terme à la rencontre, une OS s'est donc positionné en faveur de l'accord et une autre organisation a  proposé que l'augmentation du temps de travail soit limitée dans le temps, le DRH a pris note de cette proposition.
Pour la CGT il est toujours impossible de signer un recul social alors que la société n'est pas du tout en difficulté financière ! La seule finalité de l'augmentation du temps de travail ce sont des suppressions de postes, ces suppressions sont sans nul doute les objectifs à atteindre pour que nos directueurs encaissent encore plus de bonus sur le dos des travailleurs.

La direction prend les salariés pour des idiots !



La troisième journée de négociation sur le temps de travail s’est déroulée ce jeudi 20 mars à Paris (en l’absence du DRH France ; surement en RTT !!)  et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous avons assisté à une véritable mascarade !!
Pour rappel, le 14 mars dernier la direction avait proposé la formule suivante :
-          Pour 2014 : Reprise de 2 RTT + 3 imposées avec une augmentation sur le salaire de base de 1 % en juillet 2014.
-          Pour 2015 : Reprise supplémentaire de 1 RTT plus 2 imposées,  une augmentation de 0.5 % qui servirait de base pour les augmentations salariales de 2015.Engagement d'embauche de 50 % des CDD en CDI (soit 33 salariés).
Et voici la proposition de ce jour :
-          Pour 2014 : augmentation de 1,5% du salaire de base avec effet rétroactif au 1er janvier. Reprise de 3 RTT
-          Pour 2015 : Fixation de 5 RTT
Pour faire simple, la direction a simplement modifié son calendrier sans faire de nouvelle proposition en payant  le temps de travail supplémentaire imposé, ce qui est régi par le code du travail.. La proposition reste donc depuis le départ la même : reprise de 3 RTT + 5 fixés rémunérés de droit.
NE VOUS TROMPEZ PAS, LES 1,5% D’AUGMENTATION CORRESPONDENT UNIQUEMENT AUX JOURS SUPPLÉMENTAIRES TRAVAILLES ET NON A UNE AUGMENTATION SALARIALE
NE VOUS TROMPEZ PAS, LA SUPPRESSION DE RTT IMPACTE DIRECTEMENT L’EMPLOI PAR LA SUPPRESSION DE POSTES
NE VOUS TROMPEZ PAS, SIGNER UN TEL ACCORD OUVRIRAIT UNE BRÈCHE SUR DE NOUVELLES ATTAQUES DE NOS ACQUIS SOCIAUX.

L’appel à la grève de la CGT a clairement mis en difficulté la direction lors de cette journée de négociation, qui attend de voir la réaction des salariés.

PLUS QUE JAMAIS NOUS DEVONS NOUS MOBILISER

TOUS EN GREVE !

"NEGO" du 20 mars :La direction reste dans la provocation


Comme vous l'a dit la CGT, en l'absence de rapport de force la direction maintiendra ses objectifs.
Sous forme de provocation, en faisant allusion aux assemblées générales du 14 mars, La direction a affirmé que la majorité des salariés étaient prêts à accepter les propositions de la direction (0,6% et reprise des RTT).
les salariés vont apprécier !!!
La direction impose d'étaler sur 2 ans son objectif sur l'augmentation du temps travail, qui n’est qu’un lissage de sa proposition initiale.
Pour faire simple le DRH propose :
Pour 2014 :
-       Reprise de 2 RTT + 3 imposées avec une augmentation sur le salaire de base de 1 % en juillet 2014.
Pour 2015 :
-       Reprise supplémentaire de 1 RTT plus 2 imposées,  une augmentation de 0.5 % qui servirait de base pour les augmentations salariales de 2015.
-       Engagement d'embauche de 50 % des CDD en CDI (soit 33 salariés).

L'analyse de la CGT:
Ces augmentations  de salaire correspondent uniquement à  ce que doit payer la direction aux salariés pour travailler plus.
Ce n'est  pas un cadeau mais juste une obligation légale rien de plus,
dans le cas contraire cela s'apparenterait à du travail gratuit.
La CGT a soulevé le problème du taux horaire ce qui a mis le direction dans l’embarras.
Quant à la garantie d'embauche des CDD, elle est de fait nécessaire et insuffisante pour combler les départs en CFC et en RETRAITE des mois à venir.
La confirmation de cette nouvelle agression permet à la direction de supprimer 35 emplois sur la plateforme. Cette attaque n'est que le début d'une longue série de reprise de nos acquis sociaux car la direction  a menacé de dénoncer tous les accords existants, (retraite, complémentaire santé, primes, SBF, CP, etc.)
En fin de réunion la CFE -CGC et la CFDT ont  annoncé qu'elles se prononceraient sur ce texte le 20 mars, FO s'est déjà prononcé non signataire.
Dès le début, la CGT vous l'a dit,  on ne lâchera rien !! la grève s'impose
La CGT vous appelle à un mouvement de grève :
A partir de jeudi 20 mars à 22h00 pour le personnel posté
Et  le vendredi 21 mars à partir de 8h00 pour le personnel de jour.

FLASH INFO TEMPS de TRAVAIL

Flash infos      Flash infos       Flash infos       Flash infos      Flash infos     Flash infos      

AUGMENTATION DU TEMPS DE TRAVAIL.  "Négo" DU 14 MARS 2014
Une  nouvelle pseudo réunion de négociation a eu lieu aujourd'hui sur l'augmentation du temps de travail.

La direction fait la proposition suivante :
Reprise de 2 RTT en 2014 et 3 imposées par la hiérarchie
Reprise de 1 RTT supplémentaire en 2015 et 2 imposées.
1% d'augmentation sur salaire de base en juillet 2014 et 0.5 % en 2015.

Ces augmentations ne sont que la compensation d'un temps de travail supplémentaire en aucun cas une majoration du pouvoir d’achat et encore moins un cadeau !

Pour la CGT il n'est toujours pas envisageable de négocier un allongement du temps de travail qui se traduirait par des suppressions de postes seul objectif de la direction.

La CFE-CGC et la CFDT réfléchissent à cette proposition et se prononceront la semaine prochaine.  

Prochaine réunion sur le sujet : jeudi 20 mars 2014


AUGMENTATION DU TEMPS DE TRAVAIL

La direction générale a convoqué les organisations syndicales le 20 février 2014 dans le cadre d’une pseudo négociation sur le temps de travail. En effet, cette réunion n’a fait l’objet d’aucune discussion avec les organisations syndicales lors de la réunion N.A.O. (réunion obligatoire de planification des négociations qui auront lieu dans l’année en cours).
Quand la direction veut discuter d’un sujet, elle s’en donne bien tous les moyens !
Cette pseudo négociation, pseudo négociation car la direction a d’entrée exposé ce sur quoi elle voulait discuter : la suppression du personnel.
Nous lui avons objecté que la réduction de coûts annoncée n’était qu’un prétexte fallacieux pourdétruire des emplois (suppression de RTT, suppression des CDD, suppression de travailleurs temporaires) ce qui représente pour le pétrole un « gain » de 0,13 % du budget de la raffinerie !!!!.
0,13 % de « gain » attendu pour relancer la soi-disant compétitivité et redonner confiance aux
actionnaires ???!!!!
La direction nous a indiqué par ailleurs que les efforts demandés (suppressions de RTT) ne seraient pas suffisants. Par conséquent, attendons-nous à d’autres coupes sombres.
Après « l’augmentation salariale » minable de 0,6 %, une première, d’autant que 80 % des salariés ont été classés PI (performance insuffisante), elle s’attaque à l’augmentation du temps de travail. Elle a très vite éludé le sujet de la productivité, sujet gênant pour elle, car les salariés Français sont classés parmi les plus productifs au monde (avant les Hollandais et Allemands) !
Nous avons très vite compris que le seul but de la direction est de supprimer
du personnel (ExxonMobil et intérimaire) sans que cela ne lui coûte et que
un des vecteurs pour y arriver est la suppression des RTT.
En conséquence, la CGT Chimie et Pétrole appelle les salariés et toutes les Organisations Syndicales à se déterminer pour un mouvement de grève en assemblée générale le 14 MARS 2014 :
RDV personnel posté à la porte A à 5h30
RDV pour le personnel à la journée Porte A à partir de 7h30
CE N’EST PAS NOUS QUI ATTAQUONS VOS ACQUIS ! L’AGRESSEUR C’EST LA DIRECTION !

LA GREVE POURQUOI ? 
 Réorganisations Chimie / Pétrole :
LPP, Elastomères et additifs : suppression de 45 postes
Pégase, MEE (baisse du SBF = suppression de postes)
Annonce de 100 suppressions d’emplois côté pétrole
Annonce de 100 suppressions d’emplois côté chimie
Annonce de suppressions d’emplois pour les entreprises extérieures (personnel déjà sous payé avec des conditions de travail déplorables)
Fin des embauches (CDD, BOP, intérimaires etc.)
LE SEUL BUT DE LA DIRECTION EST DE DÉTRUIRE DES EMPLOIS 
Volonté affirmée de la direction de supprimer et de bloquer des RTT :
Aucune justification économique (source : experts comptables des CCE)
La suppression des RTT : c’est la dégradation des conditions de travail
La suppression des RTT : c’est la dégradation de la santé des travailleurs
_« Augmentation » générale :
« Augmentation » générale lamentable de 0,6 %
80 % du personnel classé en performance insuffisante (PI)
 Investissements :
Aucun investissement pour assurer la pérennité des sites chimie / pétrole
Pas d’optimisation des moléculed
Pas d’optimisation des installations
 Bonus, primes et avantages divers :
La direction a déjà annoncé qu’elle refusait catégoriquement de supprimer tous les avantages qu’elle s’octroyait ainsi qu’à ses cadres
C’est cette même direction qui nous dit de nous serrer la ceinture !!! Bel exemple !!!
 Cette liste n’est malheureusement pas exhaustive :
La direction a déjà annoncé que les efforts demandés ne suffiraient pas
Les 200 suppressions d’emploi annoncées ne sont qu’une première étape
Le rôle des organisations syndicales n’est pas de collaborer à la destruction d’emplois

C’EST POUR TOUTES CES RAISONS QUE LA CGT VOUS APPELLE A LA GRÉVE
SOIT NOUS SUBISSONS SOIT NOUS RÉAGISSONS A NOUS TOUS DE CHOISIR