Position CGT - Prime de "reconnaissance"

 
Suite à la négociation du 17 décembre 2018, la CGT s’est engagée à rencontrer les salariés pour se positionner sur la proposition de la Direction et non sous pression d’une signature quelle qu’elle soit. Seuls les salariés décident et décideront de la position que doit prendre la CGT.

Cette consultation s’est effectuée avec les moyens à notre disposition et a dégagé une position sans appel de la part de la majorité des salariés rencontrés :

REFUS DU « versement d'une prime de 500 € sur salaire sur la paye de Février et le versement de 500 € sous la forme d'un complément d'intéressement ».
DEMANDE DUNE PRIME DE 1000€ SUR SALAIRE DE FÉVRIER POUR TOUS LES SALARIES DU GROUPE – FOS COMPRIS.

Cette position est motivée par le manque de confiance des salariés envers la direction.
Les salariés de PJG / NDG tiennent également à porter leur solidarité aux salariés de FOS et demandent qu’aucune différence de traitement puisse leur être imposée.

La CGT ne sera donc pas signataire d’un complément d’intéressement.

Pour la Coordination CGT ExxonMobil

Christophe AUBERT                                                               Christophe MARTIN

Secrétaire Général du Syndicat CGT ESSO MOBIL                 Secrétaire Général du Syndicat CGT EMCF

Négociation prime exceptionnelle

15h: la direction expose désormais différentes possibilités de versement de la prime:
- Complément d’intéressement, paiement possible qu’en Juillet.
- Cash.
- Abondement.

Tour de table des volontés des autres OS

15h30 : les différentes OS se positionnent principalement sur du complément d'intéressement mais déplorent le fait que cette prime ne soit reversable en début d’année.

La CGT ne refuse pas ce type de versement mais nous demandons à la direction que tout système proposé devra inclure une possibilité d’un versement immédiat sur salaire aux choix des salariés.

La grosse nouveauté de cette négociation est la décision unilatérale de la direction d’attribuer uniquement 1000€.

La direction demande une suspension de séance.

Reprise: la direction propose de nous donner le temps, d’ici mercredi prochain, de rencontrer les salariés afin de faire un retour sur une signature sur la base d’un complément d’interessement de 1000 euros. 500 cash en février et 500 en complément d’intéressement en juillet.
S’il n’y a pas de signataire, ça sera 1000 euros cash en février

Pour la Cgt, ok sur le principe du versement sur complément avec possibilité de versement sur salaire mais le montant pose problème car ne répond pas aux revendications des salariés !!!!

La CGT va donc consulter les salariés sur la réponse à apporter!
CFE-CGC: signataire sur un complément d’intéressement et sur le montant.
CFDT: consulte les salariés.
FO: consulte les salariés.

Fin de la négociation!!!!!!!!




reprise de la négociation

La direction a accepté la proposition de la CGT de revenir à la table de négociation pour discuter de l'octroie d'une prime sans contrepartie de la part des travailleurs. le seul préalable étant que la grève de Fos sur Mer soit suspendue. Les travailleurs postés de Fos ont donc décidé à 13h de prendre leur quart normalement mais restent très vigilant sur le déroulement de la négociation.
Cette réunion commencera au plus tard à 14h30, restez connectés pour la suivre !!!

13h45 : la direction envoie un mail aux délégués pour confirmer la tenue d'une négociation sur l'octroie d'une prime exceptionnelle.
14h30 : début de la réunion

Coup de force

6h : Les travailleurs postés de Fos sur Mer ont décidé de montrer leur mécontentement en mettant leurs unités à débit mini et en stoppant les travaux non liés à la sécurité. Ils sont 85% à s'être déclarés gréviste ce matin à leur prise de poste.
7h30 : La direction a quand à elle mis sa menace à exécution en suspendant la réunion de ce matin !!!
Vos délégués CGT présents à Rueil vont donc se concerter ce matin afin d'apporter la meilleure réponse possible à la direction face à ce coup de force, la réunion de négociation sur le thème de l'article 83 commencera à 13h et promet d'être mouvementée !
8h15 : les travailleurs de Fos sur Mer se déclarent en grève illimitée !
11h10 : les grévistes de Fos entament l'arrét de leurs installations !!! Pendant ce temps là les OS sont en réunion intersyndicale à Rueil Malmaison !

Les travailleurs de Fos qui sont en grève expliquent qu'ils en ont plus qu'assez de voir les négociations pacifiques n'aboutir que sur des reculs sociaux ou sur des positions ambiguës de part et d'autre de la table et exigent que la direction les prennent au sérieux !!!

11H30 : la direction de fos prends contact avec la CGT

La CGT demande l'ouverture immédiate de la négociation sur la prime sans préalable. En attente d'une réponse officielle de la direction.

négociation "prime"

Comme vous le savez les travailleurs ExxonMobil réclament une prime de 3000 euros en reconaissance des sacrifices consentis et des excellents résultats économiques de ces 3 dernières années pour le groupe en France.
Demain mercredi 17 janvier à partir de 10h va se tenir une réunion de négociation sur l'octroie de cette prime. La direction a déjà proposé un intéressement supplémentaire de 500 euros pour 2017 et un complément d’intéressement de 500 euros pour 2018 à condition que les travailleurs abandonnent encore plus de droits.
Suivez cette réunion sur le blog CGT ExxonMobil dés 10h du matin.

Habillage/Déshabillage : victoire de la CGT !


Depuis de nombreuses années, la coordination CGT comprenant les syndicats CGT Esso-Mobil PJG, CGT ExxonMobil Chimie France et CGT Esso Fos sur Mer ont entrepris une action en justice afin de faire valoir le droit d’une compensation pour les salariés qui sont dans l’obligation de se changer sur leur lieu de travail et portent une tenue de travail au quotidien.
Après 4 ans d’attente, et de nombreuses tentatives de notre direction afin de faire annuler la procédure, la coordination CGT a eu gain de cause !
Le 19 décembre 2017 le TGI de Nanterre a condamné en première instance : « les sociétés ExxonMobil Chemical France et Esso Raffinage SAS à verser une contrepartie financière aux temps d’habillage et de déshabillage aux salariés tenus quotidiennement de porter une tenue de travail et de la revêtir et de l’enlever sur le lieu du travail »


Le TGI « fixe à 50€ par mois et par salarié, cette contrepartie financière » 

Une procédure d’appel de la part d’ExxonMobil ne serait pas suspensive sur ce principe !
Le tribunal n’a pas accepté une rétroactivité au prétexte que les syndicats ne sont pas compétents dans ce type d’action. Par conséquent, faire valoir une rétroactivité est une démarche personnelle auprès des prudhommes.
Les salariés souhaitant faire valoir ce droit, pourront se rapprocher auprès des élus CGT pour plus de renseignements et un accompagnement.
C’est une véritable victoire pour les syndiqués et syndicats CGT d’ExxonMobil. Cela souligne l’importance de se syndiquer afin que la CGT se renforce et puisse mener des actions en justice si le besoin s’en ressent.
D’autres actions en justice sont menées actuellement ou sont en voie d’être menée. Les prud’hommes de Martigues nous ont donné gain de cause en juin 2017 pour des retraits de jours RTT pour cause de maladie ! Le groupe ExxonMobil a fait appel de la décision. Nous en saurons plus, probablement, en 2018.

LA CGT SE BAT AU QUOTIDIEN POUR LES SALARIES.
EN VOICI UNE ILLUSTRATION !

message de la CGT ExxonMobil

Bonjour à toutes et tous,

L’Assemblée Générale des salariés s’est tenue ce 13 décembre à 13h30 à la porte A.

Ce rassemblement  a permis de faire le point sur les revendications portées par la CGT concernant le maintien des garanties de notre Convention Collective qui, malheureusement a fait l’objet d’un refus catégorique par la Direction ExxonMobil. Les sujets débattus ont également porté sur la prime « au chantage » proposée par la direction complètement rejetée sous sa forme par les salariés.

Ce rassemblement a permis de mettre en lumière que ces sujets sont la préoccupation de nombreux salariés dont la population « cadre » présente en nombre.

Après débats, les salariés présents  ont décidés qu’il n’est pas l’heure de mettre en œuvre des actions mais que ce n’est pas non plus un aveu de résignation.

La CGT proposera une nouvelle Assemblée Générale courant Janvier.

Nous comptons sur vous tous pour répondre présent.

Bon courage à tous et BONNES FETES DE FIN D’ANNEE à vous et vos proches.

DEUXIÈME PROPOSITION DE L’UFIP

Voici la deuxième proposition de l’UFIP :

- + 0,7% sur les minis
- Plancher de la prime de quart sur le K270

Si l’UFIP a relevé le Plancher de la  prime de quart, c’est belle et bien le résultat de la mobilisation dans les raffineries qui a imposé cette amélioration.Cependant, cela reste toujours une provocation de l’UFIP qui refuse de garantir que cet accord s’appliquera dans toutes les entreprises de la branche.

La mobilisation doit s’organiser chez EXxonMobil PJG pour imposer nos revendications

APRÈS LE REFUS, LA PROVOCATION DE L’UFIP

Après avoir essuyé un refus concernant des garanties sur nos éléments de salaire, l’UFIP annonce sa provocation envers les salariés par sa proposition suivante sur les salaires :

-    +0,6% sur les minis
- une recommandation sur les réels inférieure au niveau des minis
- Plancher Prime de Quart (aujourd’hui sur le K250 au niveau de la branche) ne bouge pas car à dejà bougé fin 2014.
- un geste sur la RMAG et la surmajoration conventionnelle.

LA CGT CONSIDÈRE CETTE PROPOSITION COMME UNE PROVOCATION !!!

PREMIER REFUS DE L’UFIP

A la suite de l’intervention CGT, l’UFIP refuse de prendre engagement sur l’application dans toutes les entreprises de la CCNIP du résultat de la négociation d’aujourd’hui.
 La délégation CGT s’interroge s’il faut rester dans un simulacre de négociation qui ne débouchera que sur une « recommandation ».
L’UFIP REFUSE D’OUVRIR LA NÉGOCIATION SUR LES 3 POINTS SUIVANTS :
- Garanties des éléments salariaux
- Anticipation
- CHSCT instance indépendante