Fermeture du BUTYL (suite) le 19/12/14



ANNONCE DE LA FERMETURE DU BUTYL :
                    LE DÉBUT DE LA FIN POUR GRAVENCHON ?
Lors du CCE EMCF du 16 décembre, la direction a froidement annoncé un projet de FERMETURE de l’unité BUTYL de Gravenchon, entrainant la suppression à minima de 76 emplois dont 47 en 3x8 continus ;
 Auxquels viennent s’ajouter en conséquence plus de 250 emplois indirects supprimés.
Si elle venait à être mise en œuvre, cette annonce faite en toute illégalité, sans qu’elle ne soit portée préalablement à l’ordre du jour du CCE, en même temps qu’à la presse, est le démarrage d’un processus de mise à mort programmée de toute la plateforme pétrochimique de Notre-Dame de Gravenchon.
Depuis de nombreuses années, ExxonMobil a mis dans la tête des travailleurs que le BUTYL est une unité qui produit à perte et maintenant c’est toute la chimie, peut-être ? Mais une chose est sure, c’est que cette orchestration est organisée par la direction. Qui a construit de grosses unités en ASIE ? C’est bien la corporation qui a décidé de tuer notre outil de travail et même toute la pétrochimie en France comme en Europe.
LA CGT NE LAISSERA PAS MOURIR UN BIJOU INDUSTRIEL POUR SATISFAIRE LA CUPIDITÉ DES ACTIONNAIRES NI ALIMENTER LE BONUS DU PDG ET DU DRH EN FRANCE AU DÉTRIMENT DES INVESTISSEMENTS !!!
LA DIRECTION VOUS SOUHAITE UN JOYEUX NOEL
Pourtant, le directeur du site avait annoncé le 25 novembre à la réunion plénière du personnel que tout allait bien et qu’aucune B.U. ne fermerait, ce qui avait remonté le moral des troupes. Pourtant, vos BTL vous racontent sans arrêt que tout va bien…

Les membres du CCE, dans le dégout, ont immédiatement demandé une suspension de séance et ont voté à l’unanimité un droit d’alerte « expertise économique sur le BUTYL dans un premier temps ». La CGT ajoute que la direction est délinquante et considère qu’elle a commis un délit d’entrave au CCE. Si c’est avéré, la CGT interpellera par le vote d’une motion son secrétaire : nous demandons que le CCE entame une procédure juridique contre la direction pour entrave.
Un CCE de consultation est programmé le 14 janvier, dans 4 semaines. A cause de la loi de sécurisation de l’emploi, suite à l’ANI de janvier 2013 signé par les confédérations CFDT et  CGC, les procédures de consultation vont maintenant très vite et se trouvent quasiment réduites à une formalité administrative.

Le SEUL recours, la seule défense que nous avons dans un cas pareil se trouve dans la mobilisation des salariés, dans leur volonté farouche de sauver l’activité industrielle.
Plus de Butyl aujourd’hui, c’est plus de Steam Cracker demain et plus de raffinerie après-demain.
La CGT fait un appel solennel, qu’il faudra se remémorer : La lutte est incontournable, elle ne vise pas 2 ou 3% de plus sur sa feuille de paye, mais la PÉRENNITÉ même de l’ensemble de la plateforme.
QUE CE SOIT POUR NOUS, POUR LES JEUNES POUR L’AVENIR DE NOS ENFANTS, CETTE PLATEFORME DOIT VIVRE !!!

4 commentaires:

  1. Bonsoir, vous verrez personne ne bougera excepté le personnel dont le poste est susceptible de disparaître!! Nous sommes dans un monde où les toutous n'aboient même plus, quoiqu'on leur fasse subir.. Alors pourquoi se battre pour ces gens là!!! De ce fait, on ne parle plus des négociations salariales non signées par la CGT et FO....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que veux dire : Alors pourquoi se battre pour ces gens là !!! . Cela veux t'il dire que le personnel du Butyl n 'en valent pas la peine ?. Si c'est ça ,cela ne m'étonne pas de la mentalitée qui régne au sein de l'entreprise .N'oublions pas que les gens qui suppriment nos postes aujourd'hui enlevent le pain de la bouche de nos et leurs enfants et auront des compte à rendre un jour à leurs enfants,et par la même occasions ils scient la branche sur lequel ils ont assis . C'est tous ensemble qu'il faut agir !

      Supprimer
    2. Si les salariés ne se laisser pas autant influencer par les suppôts de la direction on n'en serait pas la !

      Supprimer
  2. Un grand soleil noir tourne sur la vallée ,cheminées muettes , portails verrouillés, wagons immobiles ,tours abandonnées , plus de flamme orange dans le ciel mouillé ..etc ....
    Bernard Lavilliers " les mains d'or"

    RépondreSupprimer