RETRAITES : l'accord AGIRC/ARRCO, la fin de l'anticipation chez ExxonMobil .

La CFDT, la CFE CGC et la CFTC ont avalisé  la proposition du patronat (MEDEF).
Celui-ci a réussi à mener son cheval de bataille jusqu’au bout, initiateur d’une période d’artillerie lourde médiatique ainsi que l’aide de ces organisations syndicales scélérates ont réussi à faire : AUGMENTER LA DUREE DU TEMPS DE TRAVAIL, BAISSER NOS PENSIONS DE RETRAITES COMPLEMENTAIRES en faisant croire à une faillite des caisses de retraite complémentaire AGIRC / ARRCO. Alors qu’en est-il exactement ?
Les caisses ne sont pas en faillite, les réserves financières de l’Agirc-Arcco étaient de 86 milliards d’€ en 2014. Le déséquilibre concerne uniquement la balance des prestations / cotisations de ces deux régimes, qui étaient certes de 5,5 milliards d’€ en 2014, mais réduit à 3 milliards d’€ compte tenu de la rémunération de leurs réserves financières. Où était donc l’urgence d’un tel accord ? Il n’y avait pas péril en la demeure !
Un point de cotisation rapporte 6 milliards d’€. Un demi-point de hausse aurait donc suffi à équilibrer les comptes.
Le gouvernement vient d’accorder 40 milliards d’€ de baisse de cotisations et d’impôts aux entreprises, sans aucune contrepartie et dont on voit l’efficacité aujourd’hui : la France n’a jamais compté autant de chômeurs (est-ce pertinent d’augmenter la durée du temps de travail quand on voit à quelle hauteur est le chômage des jeunes aujourd’hui ?) et de travailleurs pauvres et bien entendu de pauvres tout court !!!.
Un douzième de cette somme aurait donc suffi pour équilibrer les régimes complémentaires.
C’EST DONC UNIQUEMENT UN CHOIX POLITIQUE !!!
Qui va payer ?
Les salariés et les retraités à hauteur de 6 milliard d’ € et les entreprises à hauteur de 300 millions d’€.
Ces 300 millions seront aussitôt compensés par une baisse des cotisations ATMP (accidents du travail et maladies professionnelles) c’est un engagement formel du gouvernement ! C’est proprement scandaleux !!!

Comment cet accord va-t-il influer sur nos retraites ExxonMobil et quels sont les impacts sur l’anticipation ExxonMobil ?  (voir les exemples sur le tract )
Tout travailleur qui aura son AOD (Age d’Ouverture des Droits)en 2019 et qui prolongera sa durée de travail au-delà de celle-ci, verra son anticipation supprimée (à notre demande, la direction a confirmé la remise en cause des anticipations pour tout le personnel travaillant au minimum une année supplémentaire).
Pour le personnel de jour, cela se traduira par une augmentation de la durée du travail au minimum de 2 ans 1/2 ( plus d’anticipation de 18 mois + 12 mois de travail supplémentaire).
Pour le personnel de quart la durée de travail sera allongée au minimum de 6 ans (plus d’anticipation de 5 ans + 1 an de travail supplémentaire).
Cet accord que la C.G.T. ne signera pas, c’est du perdant / perdant pour les travailleurs !!! Un grand merci aux futurs signataires !

La C.G.T. va demander l’ouverture immédiate de négociation sur ce sujet à la direction générale d’EM

Le MEDEF et son bras armé … le gouvernement (« du dialogue social ») se frottent les mains, les syndicats à leurs bottes et considérés comme « réformistes » ont une nouvelle fois favorisé le patronat aux détriments des travailleurs, seuls créateurs de richesses !!!
Ce sont ces mêmes syndicats (CFDT et CFE CGC) qui ont signé la mise en oeuvre de la destruction de nos acquis sociaux orchestrée par la direction d’ExxonMobil (Augmentation du temps de travail accord RTT, destruction de nos accords de retraite etc.).
Lire le tract 


16 commentaires:

  1. La question est : Ils veulent prendre dans la réserve ARRCO pour palier momentanément à l'agirc.
    Voir commentaire CFDT :
    "
    LES OUVRIERS VONT PAYER POUR LES CADRES

    FAUX ! D’abord, il faut préciser que les cadres cotisent aussi
    à l’Arrco, et en moyenne plus que les non-cadres. Le fait d’utiliser des réserves de la caisse
    Arrco pour permettre provisoirement
    de verser les retraites acquises par les cadres ne coûtera pas un centime aux non-cadres."


    Etant un syndicat d'ouvrier, je ne comprend pas votre manque de réaction car le fait que ca ne coutera rien au non cadre est un mensonge, les retraite cadre touche leur retraite + arrco +agirc et un non cadre touche retraite + arrco et le fait de prendre de l'arrco pour combler agirc doit automatiquement couter quelque chose aux non cadres

    RépondreSupprimer
  2. La CGT n'est pas un syndicat catégoriel, nous défendons TOUTES les categories de personnel. Au final dans ce recul social majeur ce sont les travailleurs qui paieront et les patrons qui s'en mettrons encore plein les poches.

    RépondreSupprimer
  3. Vous défendez toutes les catégories, ok. Mais je ne comprend pas le manque de réaction à cette action de retirer des pauvres (ouvriers) pour donner aux riches (cadres - cadres dirigeants).
    Serait-il que vous appartenez à la catégorie qui paye l'agirc, d'où un intérêt d'expolier l'ouvrier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que je ne comprends pas trop le sens de ce message, peut être est il envoyé de l'étranger. Pour rappel, nous avons appelé à la mobilisation contre le vol de nos RTT, contre la fermeture du Butyl, contre la casse de notre système de retraite mais avec le succès qu'on eu ces mobilisations, il est certain qu'il est difficile pour nous (CGT) d'être audible sur un sujet complexe comme celui des complémentaires retraite. De plus, lors des dernières élections professionnelles les syndicats d'accompagnement qui sont également signataires de ces casses sociales ont été largement plébiscité d’où la difficulté de mobiliser.

      Supprimer
    2. je pense que c'est très compréhensible, la CFDT dit qu'elle pense prélever dans L'arrco (en gros caisse des ouvrier et cadre) pour financer la réserve de L'AGIRC (caisse des cadres, cadre dirigeant et assimilé).
      Si cela ne vous choque pas, c'est que la CGT à bien changé.
      Est elle pour le patrona maintenant ?

      c'est quoi un cadre dirigeant : lien =>
      http://www.agirc-arrco.fr/entreprises/gerer-les-salaries/statut-social-du-dirigeant/

      Supprimer
  4. en l’occurrence ce sont la CFDT et la CFE/CGC qui signent cette casse sociale, ce qui est le plus choquant la dedans c'est que le patronat s’exonère totalement de contribution. La CFE/CGC a joué son existence avec cette pseudo négociation car pas d'AGIRC veut dire pas de CFE/CGC. Nos adversaires ce sont les actionnaires et leurs serviteurs patronaux, pas les ingé/cadres qui sont représentés au sein de la CGT avec UFICT et UGICT. Bien sur la CGT a toujours défendu en priorité les plus faibles et les plus précaires mais elle ne considère pas pour autant que les cadres sont des "ennemis" !!!

    RépondreSupprimer
  5. si vos adversaires sont les patrons alors pourquoi aucune réaction, car eux aussi perçoivent L'agirc par exemple pour une SA jusqu'au Président-directeur général - Directeur général rémunéré ils perçoivent l'agirc et c'est gens la vont ponctionner l'arrco pour se énuméré depuis l'agirc.
    et on s'en fou des actionnaires, là en l'occurrence, il s'agit de s'sauvegarder l'arrco qui est en meilleur état que l'agirc, il n'a pas besoin d'être encore affaibli.

    RépondreSupprimer
  6. la premiére des actions c'est de se syndiquer pour être organisés, est ce que c'est ton cas ? de plus cette regression sociale est signée par des représentants élus et majoritaires selon les critéres en vigueur donc oui c'est grave, oui c'est immoral et ça ne nous plait pas mais on a aussi conscience que quand un accord est signé il est trés dur de revenir dessus même si il nous semble trés injuste. que proposes tu comme action ? On en est au stade de l'information mais toutes les propositions sont bonnes a entendre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la première chose est de divulguer l'information aux personnes non assujettis à l'agirc.
      la deuxième est d'analyser les conséquences pour l'ouvrier de la fusion de l'AGIRC et de l'ARRCO, car j'ai bien l'impression que le dindon de la farce va être encore l'ouvrier.
      Vérifier si juridiquement une action peut être faite, peut être que les 20€/mois servirons à autre chose que des bureaux à plus de 62 000 €

      Supprimer
  7. Donc pour la communication c'est fait (tracts, tournées d'équipes, mails, blog...) pour le juridique à part une intervention du conseil d'état (pas réputé du côté des travailleurs ) je ne vois pas ce que l'on peut faire de plus, les dindons ou plutôt les moutons ce sont bien les travailleurs mais comme vu précédemment, la mobilisation (chez EM) il vaut mieux pas trop compter dessus sur ce sujet. Pour EM la CGT va réclamer l'ouverture d'une négociation sur ce sujet à la prochaine NAO (le 2 décembre). Et enfin pour ce qui est du bureau à 62 000 tu as vu comment on gère ça à la CGT ? Les brebis galeuses on les dégages ! Et ce n'est pas le cas de tout le monde il me semble !!!

    RépondreSupprimer
  8. "Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent, et une confiance inébranlable pour l'avenir."

    Bonjour ,

    Cette citation de Jean Jaurès en préambule n'est pas anodine ... Elle est et sera d'actualité !

    A moins que le gouvernement ( présent ou les futurs ) prévoie de réduire le dictionnaire ( trop lourd aussi ma bonne dame !!) comme il le fait avec le Code du Travail ( en remplaçant par exemple " Régressions et misères sociales" par "Dialogue social" , mot familier et bien-pensant , préfacé par les syndicats CFDT et CGC connus pour signer sans comprendre les conséquences pour les salariés et privés d'emploi , à moins d'avoir des intérêts personnels ) , les mots "abrogation" , "lutte" , "défense" , "optimisme" , "vivre" , "respect" , "décence" , "espoir" , "révolution" existent encore me semble t-il !

    Problème de mobilisation ??? C'est à croire que la tonte n'est pas assez courte ...La laine des salariés (fruit de leur travail) est toujours transformée en cachemire pour les patrons et les actionnaires ...Les moutons deviendront loups par nécessité , pour survivre ... A moins que la pensée unique lobotomise la majorité comme c'est le cas aujourd'hui , mais il restera une poignée pour combattre et rappeler le Droit de Vivre Dignement ! Le carrefour des possibles ou la convergence des luttes reste d'actualité ! Le pouvoir de "l'humain d'abord" reviendra ...

    Les tournées de lignes de quart et du personnel à la journée de la CGT démontrent qu'il n'y a pas qu’un plan unique ( de la direction et de leurs subordonnés syndicaux ) mais une alternative humaine , viable , logique et fondée ...

    Humainement et , de là , structurellement , la CGT n’oublie personne !

    Notre époque est difficile mais non insurmontable ... l'Histoire en est la preuve ...

    RépondreSupprimer
  9. C'est a la CFDT et aux autres signataires qu'il faut s'en prendre ,c'est le monde a l'envers ,la CGT et FO en ne signant pas on fait le bon choix pour les ouvriers et c'est eux qu' on accuse ???

    RépondreSupprimer
  10. déjà, peut on se servir de ceci :
    Article L922-3 et celle-ci Article L922-5 et celle-ci Article L922-2 (Ces salariés en deviennent membres participants ainsi que les anciens salariés et assimilés bénéficiaires directs d'avantages de retraite complémentaire), d'où l'intérêt d'être prévenu. ou alors celle-ci Article L931-18, je ne suis pas juriste mais bon.

    Maintenant, ce que j'en dit, c'est que ce genre d'information doit être divulgué, à moins que vous ne soyez pas au courant !


    PS : vos tract depuis le site, tout le monde ne peut les lires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne comprends pas trop ou tu veux en venir avec les articles cités qui font référence au fonctionnement des complémentaires retraite. Comme évoqué précédemment et dans les articles que tu cites c'est le conseil d'état qui contrôle et qui tranche et a moins que nos camarades ne nous aient pas encore averti d'un vice de procédure lors de la négociation de cet accord je ne vois pas bien comment la CGT pourrait le faire tomber (même si on aimerais bien). Au travers de cet accord les règles de fonctionnement des complémentaires ont changé. C'est pour ça que l'on a averti le personnel EM que la perte de la garantie de ressource des plans Esso serait catastrophique, maintenant il est un peu tard pour être en colère ou pour pleurer !!!

      Supprimer
    2. il est tard pour pleurer, je voi, si je comprend bien, si nous ne sommes pas la por faire le boulot, vous êtes incapable d'utiliser votre matière grise. De plus, vue vos cohéficient (vous cotisez pour l'agirc), je pense plutot que vous êtes interessé par cette fusion car en aucun cas, je ne vous voi informer vos membres de ce qui vas se passer (en tout cas, je n'ai vu parler dans aucun tract de la prise dans la reserve de l'arrco pour payer l'agirc). vous qui êtes contre le patrona et les actionnaires, la vous avez un cas concret que l'ouvriez devra cotisez pour payer la faillite de la retraite complementaire du patron, et là ca passe à la trappe :lol:
      Pour les loi cite, c'est quoi que vous ne comprenez pas :
      Les fédérations d'institutions de retraite complémentaire exercent, dans l'intérêt des adhérents et des participants, un contrôle sur les institutions qui y adhèrent.

      lorsque on prend d"une reserve par un type d'adherant et qu'on le donne à une autre entité, c'est quoi que vous ne comprenez pas ?

      Pour l'autre article, dans le mots "membres participants" c'est quoi que vous ne comprenez pas ?.

      Supprimer
    3. Sans mobilisation des travailleurs les syndicats n'ont que très peu de pouvoir !!! Nous avons déjà lancé une action en justice pour faire valoir les droits des travailleurs d'EM en termes de temps d'habillage et de droit de gréve, on en prépare une sur le retrait injuste de RTT en cas d’arrêts maladie, on s'est battus pour la retraite supplémentaire Exxon, pour conserver nos RTT et contre la fermeture du Butyl. Tu étais là lors de ces mouvements ? Comme déjà dit à moultes reprises, la CGT c'est la pluralité nous avons des adhérents de toutes les catégories sociales dans nos rangs, du coeff 185 au 660 et nous sommes tous unanimes : cette réforme des complémentaires est mauvaise pour tous, sauf pour les patrons !!! Donc tu seras gentil de ne pas nous faire de procès d'intention, la CGT est toujours du coté des travailleurs, la CGT c'est les travailleurs !!! Si maintenant notre réaction envers cet accord ne te convient pas, je t'invite a venir t'exprimer dans notre local, ou a l'union locale de Lillebonne de laquelle nous dépendons tu y seras chaleureusement reçu. Mais la riposte à ce coup bas doit se faire au niveau national je pense. Nous ne refusons jamais le débat

      Supprimer