DEBUT DE LA NAO 22/11/18

Ça commence mal :

Une dizaine de barbouzes à la Benalla surveille les entrées du site de négociation et dévisage vos représentants, on se sent en sécurité !
Anecdote, il pleut dans la salle de réunion !

10h30 :

La CGT demande que les agents de sécurité s'éloignent de la salle de réunion afin que leur attitude provocatrice ne vienne pas perturber la réunion. La séance n'a pas encore commencé et elle est déjà suspendue. Certains auraient ils peur pour leur chemise ?

11h :

La chambre patronale demande aux OS de promettre de ne pas être violentes.

Les OS FO et CGT font une déclaration au sujet de la provocation de l'UFIP redemandant le désencerclement de la salle de réunion, il n'est pas dans les projets ni dans les habitudes de ces deux OS de s'en prendre physiquement aux représentants de l'UFIP ou au matériel. Il s'agit là d'une provocation grossière de la chambre patronale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire