deuxiéme effet RTT

Lundi 28 juillet vos élus CGT étaient présents pour la réunion mensuelle du CE EMCF, le rapprochement des deux salles de contrôle additifs 19/25 y a été traité. Nous avons constaté la volonté de la direction de passer de 30 habilitations consoles (19/25 et bi-console) à 20 travailleurs habilités à ces consoles d’ici 2016 ! (5 console 19/ 5 console 25 et 10 bi-console en incluant dedans les RCO). Le directeur a d’ailleurs remercié les signataires de l’accord RTT sans  qui ce tour de force contre les travailleurs postés n’aurait pas été possible.
     Le CE a donc renvoyé au CHSCT Est les points concernant la sécurité et les conditions de travail, néanmoins en nous rappelant que depuis l’ANI de sécurisation de l’emploi de janvier 2013 signé par la CFDT et la CFE-CGC au niveau national, et appliqué par FO dans les entreprises au niveau local (Renault) la consultation devra être bouclée pour le mois d’octobre !
     La direction a démarré le rouleau compresseur et a mis les gaz à fond !!! Le directeur nous a même menacé à demi-mots en insinuant que la direction aurait pu allez plus loin dans la réorganisation de ce service o combien rentable ! Pour mémoire l’accord RTT comportait cette mention :«la direction s'engage a ce que la mise en place du présent avenant n'ai pas d'impact automatique sur le nombre de contrats a durée indéterminée, en conséquence, la signature de cet avenant n’emporte pas accord sur la réduction du nombre de poste. La réduction du nombre de JRTT résultant du présent avenant n'a pas d'effet sur le SBF agréé par accord pour le personnel posté ». La direction n’aura pas tardé à revenir sur sa parole comme à son habitude.
 La CGT va venir vers les travailleurs concernés pour mettre en place une riposte à ces attaques incessantes.

5 commentaires:

  1. Effectivement, les conséquences de l'accord RTT commencent à poindre en termes de suppressions de postes. La CGT fera tout ce qu'elle pourra pour les contrer mais seule la mobilisation des travailleurs sera efficace contre l'entreprise de destruction sociale lancée par nos directions.

    RépondreSupprimer
  2. Ça y est les bulletin de paye sont arrivées ! Avec une baisse du salaire... Récupération sur les férié travaille, sur les heures sup. travaille sur les heures incommodes effet rétroactif depuis le 1 er janvier ..ect.......8 RTT EN MOINS ET LE TAUX HORAIRE A BIEN DIMINUÉ !!! Avant les election vous allez tous nous faire des promesses ou nous dire d'aller devant la porte ! Avez vous encore une legimilite ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La CGT a organisé 5 rassemblements contre l'accord RTT et a cherché les moyens juridiques de l'invalider, nous avons également fait la démarche de le dénoncer même si cela reste symbolique en raison de notre manque de représentativité. la légitimité des syndicats est pleine et entière, le résultat des prochaines élections confirmera ou infirmera ce fait selon la participation au scrutin. Maintenant, contre une direction qui a sorti le rouleau compresseur pour détruire nos acquis il n'y a pas de tours de magie qui marche, seule le mobilisation des travailleurs peut changer le cap.

      Supprimer
  3. Peut-être faut il compter sur une autre OS qui début sept disait pouvoir annuler l'accord...

    Entreprise & Carrières: N° 1204 du 02/09/2014
    Dossier : TEMPS DE TRAVAIL : ces entreprises qui tentent de renégocier

    Force ouvrière, hostile à l’accord comme la CGT, considère que la négociation a été viciée. « Après la première mise à signature, début avril, il y a eu des discussions bilatérales, officieuses, et des évolutions du texte, sans nouvelle réunion de négociation, argumente Reynald Prévost, coordinateur syndical FO. Nous allons demander prochainement l’annulation de l’accord pour manque de loyauté devant le tribunal de Nanterre.

    RépondreSupprimer