La direction appelle à la GREVE !


Ce matin, mercredi 11 avril a eu lieu une réunion entre les OS et un panel de cadres dirigeants, Messieurs, Durrleman le DRH groupe, Du Guerny PDG par intérim en remplacement de F.Duseux,   Raimbault Directeur de la Chimie, Tozzer directeur de la raffinerie et Batut DRH plateforme.
Bref, un apanage de belles personnes dont l’ensemble cumulé des bonus et des rémunérations donneraient la nausée à la plupart des travailleurs tellement ils sont excessifs, immoraux, et indécents.
Le DRH Durrleman a pris la parole en nous expliquant que la direction générale avait bien entendu les revendications des travailleurs et qu’il fallait les séparer en deux groupes distincts.
Le premier groupe : les revendications « locales » (SBF, réorganisation, etc) . Le deuxième groupe : Les revendications groupe (salaires, primes, prime de quarts, mutuelles, etc…).
 Une fois ce constat fait, Durrleman n’a fait aucune proposition sérieuse, à part un improbable calendrier de réunion ou une sorte d’accord de méthode pour préparer les NAO de fin d’année 2012. Et d’ajouter que les problématiques locales seront traitées par les directions d’usine….Mais en oubliant de parler de la possibilité d’embauche de travailleurs pour combler les déficits d’effectifs qui conduisent au mal être au travail.
 Ce Matin, Durrleman n’a pas été capable de répondre aux revendications des travailleurs. Bien au contraire. Par cette attitude il insulte par le mépris et l’arrogance l’ensemble des travailleurs de la plateforme. Cela fait suite aux propos menaçants, insultants, culpabilisants, mais surtout condescendants du PDG Duseux dans la presse régionale.
 Pour preuve : Dans la constance idéologique et dogmatique d’une entreprise qui n’a pour but que de gaver les actionnaires, un courriel a été envoyé ce matin à l’ensemble des travailleurs d’ExxonMobil trois quart d’heure avant la fin de la réunion avec les OS. Et dans ce courriel, ils se disent attachés à un dialogue social de qualité. Menteurs ! (une copie sera envoyée au domicile de chacun des travailleurs du groupe. Là, pour leur propagande inutile, ils en trouvent du fric)
La problématique de ces belles personnes est d’aller demander à la maison mère aux USA une rallonge budgétaire pour répondre à nos revendications. Ils ont peur de se faire taper sur les doigts et finalement de perdre leurs bonus en fin d’année. Nous sommes en face d’un PDG qui ne dirige pas réellement l’entreprise, et qui est obligé de demander à Dallas – en s’excusant, le béret à la main et la tête baissée – une rallonge budgétaire. Raison de plus pour revendiquer une part des 41 Milliards de dollars de profits de cette entreprise la plus capitalistique du monde.

Nous appelons l’ensemble des travailleurs à se positionner pour décider de la suite du mouvement. Les modalités du mouvement vous seront communiquées dans les prochains tracts.

4 commentaires:

  1. Sorti du mouvement social :
    Une prime de 5000 € net de charges au salariés chimie plafonné au cooeficient 280 inclu.
    Calendrier fixé pour des négociations conformément au revendications.

    RépondreSupprimer
  2. Le torchon brule..(enfin ! la torche..)
    La direction ne bouge pas et reste dans ces pallas de Honfleur et Paris....loin de la réalitée !!
    "On ne négocie pas pendant les grèves et pas plus les autres jours...et surtout pas le weed end on a d'autres obligations, restaurant..golf..ect... nous on a un metier...pas ces grouillots de bases qui ne savent jouer que du tambour et faire les saltinbanques devant la porte A "
    Treve de plaisanteries....il y a 5 lignes de Quart 2 lignes ont demarrées les mouvements sociaux donc le calcul est simple....
    Bon week end a venir !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour
    Je tiens tout d'abord a mettre les choses au clair.
    Je ne suis nullement sympatisant de vos syndicats.
    Juste trouver ce forum libre par Google.
    Je deplore que votre direction laisse faire cette pollution..
    J'ai appeler votre hierachies (pas facile de trouver quelqu'un qui ose parler !!) qui ne fait que dire que c'est la faute des ouvriers ?
    En lissant les differents article de presse et internet il me semble que c'est votre direction qui s'obtine ? et les paroles de votre directeur Mr DUZEUX via la presse, me le confirme. quand il reproche que les lois française qui l'empeche de poluer, lui font gagner moins d'argent ? honteux ce monsieur, qu'il aille vivre en chine !!
    Il n'embauche plus nos enfants, ferme les entreprises locale en fenant venir des entreprises
    a bas coups et regrette de ne pas pouvoir nous tuer !!
    C'était mon coup de geulle !! sans rancune jai maintenant choisi mon camp, je suis avec vous qui defendez un monde meilleur loin de ces profiteurs personel.
    Un gravenchonnais.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour à tous.

    Au delà des revendications justifiées sur les salaires et les conditions de travail, il est enfin temps que la direction d'EXXONMOBIL France cesse son mépris de ceux qui crèent leurs richesses, c'est à dire les salariés du groupe et, par extension, tous les salariés de toutes les entreprises du CAC40, véritables féodaux industriels et financiers qui imposent leur loi au(x) pays.

    Pour cela, il est nécessaire qu'une prise de conscience de ceci soit effectuée par le monde du travail, de l'OS à l'ingénieur.

    C'est de la politique, je sais, mais dans politique il y a Polis, la Citée en grec. La vie de la Citée passe par l'action politique et par les luttes sociales comme celle menée à la raffinerie.

    Battez vous contre les Princes qui Nous Gouvernent afin de rabattre leur caquet ! Les citoyens ne doivent pas être considérés comme portion congrue au seul service d'une poignée de dirigeants riches et qui veulent l'être un peu plus tous les jours et leurs zélés serviteurs comme ceux qui dirigent le groupe EXXONMOBIL.

    Salutations et encouragements sincères.

    Gilbert RATS, retraité ESSOMOBIL.

    RépondreSupprimer