intersyndicale

Suite à une demande de la CGT
Les organisations syndicales CGT , FO , CFDT se rencontreront lundi 11 janvier

15 commentaires:

  1. Pourquoi, les adorateurs du Christ de la CFTC ne sont pas dans l'intersyndicale ?

    RépondreSupprimer
  2. Car ils n'ont besoin de rien , juste la foi

    RépondreSupprimer
  3. La CGT c'est bien Christ Gloire à Toi n'est-ce-pas?

    RépondreSupprimer
  4. 7 janvier

    de Sanofi Pasteur (groupe Sanofi Aventis à Marcy l'Etoile)
    3000 salariés + 500 intérimaires + les sous traitants : c'est probablement le plus gros site industriel de l'agglomération lyonnaise

    Ils sont en grève pour les salaires : demandent 150€ de talon (augmentation mini pour tous) et 3% .
    Le contexte c'est aussi un plan de restructuration qui détruirait des milliers d'emploi sur le groupe.

    La grève dure depuis 9 jours. Blocage total de tous les accès : 600 grévistes au minimum sont mobilisés pour bloquer jour et nuit les 5 portes : interdiction de toute entrée et sortie de véhicules, canalisation des non grévistes vers une seule entrée. Le nombre de grévistes était au début autour de 1000. Beaucoup de gens sont en postes 3x8 et ils sont présents pendant leur poste sur les piquets de grève.

    La mobilisation est impressionnante, d'autant plus que c'est une boite qui n'est pas particulièrement remarquée dans le passé pour des mouvements sociaux. Les syndicats y sont très faibles.
    Ce mouvement se situe dans un cadre national d'appel unitaire CGT CFDT FO CFTC. Tout le groupe est dans l'action avec des niveaux de mobilisation inégaux. 2 sites en France sont complètement bloqués. A Neuville, autre site de l'agglo (650 salariés), il y a une centaine de gréviste par intermittence (journées ou demi journées). Une quarantaine de salariés Neuville se sont rendus ce matin à Marcy.

    9 janvier

    Le mouvement est reconduit pour la semaine prochaine.
    Le blocage continue le week-end jour et nuit malgré le froid et la neige. des équipes de 25 personnes se relayent toutes le 8 heures. Ils sont rejoins par d'autre salariés qui ne s'étaient pas inscrits au préalable, y compris des non grévistes. Il y a en ce moment jusqu'à 50 personnes en même temps sur les piquets (nous sommes samedi jour non travaillé)

    Ce mouvement est exceptionnel par la mobilisation, dans un milieu où, au dires d'un responsable CGT de l'entreprise, les gens votent majoritairement Sarkozy.

    RépondreSupprimer
  5. Lu dans la presse financière je cite:

    "S'il veut conserver des attraits aux yeux des investisseurs, Exxon devrait donc réduire ses investissements et gonfler ses dividendes, estiment certains experts de Wall Street."

    Je comprends mieux maintenant pourquoi ils ne veulent pas redistribuer la quote-part de profit aux salariés générés par ceux-là même.

    La quote-part des salariés va donc être spoliée cette année pour faire remonter l'action EXXON MOBIL CORP en attribuant et augmentant ses dividendes versés aux actionnaires les plus fidèles et qui se retrouvent avec un nombre d'action régulièrement croissant en portefeuille. Elle est pas belle la vie!...

    Les actionnaires vous remercient de votre compréhension...et vous promettent de biens utiliser votre argent!

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme a de bonnes lectures et une bonne analyse il gagnerait à être connu auprès du site...
    Devant ce constat il revient, dans un premier temps,aux salariés de réagir en syndiquant massivement, principalement à la CGT.
    Dans second temps, de réfléchir à des moyens d'action efficaces, dans le temps, permettant de faire fléchir voire d'inverser la tendance... Bonne année de lutte en 2010.

    RépondreSupprimer
  7. Alors ça donne quoi la réunion intersyndicale ??

    RépondreSupprimer
  8. Salut ,
    voici une excellente idée d'A Nonyme des commentaires précédents . Voir celui du 11 janvier 03:31 (le 19 ème).
    Je suis partant ..... Solidarité interne .....Organisons-nous !!!!

    RépondreSupprimer
  9. Alors... Toujours pas d'infos ???

    RépondreSupprimer
  10. La CFTC et la CFE-CGC vont signer cet accord de merde .......ils ne sont donc pas dans l'intersyndicale
    les salariés s'en souviendront et leur feront payer leur traitrise par les urnes.

    RépondreSupprimer
  11. Fallais s'en douter ! En espérant que la CFDT ne se mette pas encore à genoux !

    RépondreSupprimer
  12. On peut se poser la question, pour signer un tel accord la CFTC touche peut-être des "subventions" de la part d'EXXONMOBIL ?

    Comme cela c'est fait dans l’affaire de la caisse noire de l’IUMM.
    La confédération CFTC (Confédération française des travailleurs chrétiens) aurait reçu un chèque de 69.000 euros, selon Joseph Crespo, patron de la fédération métallurgie de l’organisation.

    Dans le Parisien/Aujourd’hui en France, Joseph Crespo affirme que sa fédération aurait reçu indûment fin 2003 un chèque de l’UIMM d’un montant de 69.000 €. «Une somme destinée, selon lui, à la confédération CFTC, et non à sa fédération», écrit le quotidien.

    RépondreSupprimer
  13. Petit retour sur l'histoire.
    Pour ceux qui craignaient que la CFDT se mette à genoux, en fait c'est la CGT Pétrole qui a calé au 2ème mouvement.
    Et à ce jour, c'est bien, la CFDT qui maintient la pression.

    RépondreSupprimer